De bleus et de glace

Publié le par Mathilde A Garcia

Iceberg retourné, Alex Cornell
Iceberg retourné, Alex Cornell

Mon âme se teinte d’une vaste palette de bleus,

du plus sombre au cristal,

et se joue du blues.

Et le chant des vagues à l’âme,

dans ce sourd silence,

personne ne l’entend.

Car il fait froid tout à coup,

trop froid pour les bateaux.

Alors mon sourire se glace,

se fige à la surface

et de mes larmes, se créent quelques iceberg.

Si il s’avère, dans cette mer gelée d’amertume,

que quelques téméraires bateaux s’y aventurent,

qu’ils prennent alors garde.

Ils s’y briseront par mégarde, souffrants de ces eaux torturées.

Je sais que contre ces immenses blocs de larmes, j’observerai,

ces fiers bateaux qui lentement se dépravent,

m’offrant comme seul cadeau leurs tristes épaves.

Publié dans poésie

Commenter cet article